Club des pêcheurs à la mouche

 

Inventaire des TRICHOPTÈRES de France

 

TRICHOPTÈRES

Les trichoptères, que l’on appelle souvent sedges, constituent un groupe d’insectes aquatiques
important. En effet, un très grand nombre d’espèces de trichoptères sont présentes sur toutes
les parties des cours d’eau. Leurs larves sont très connues des pêcheurs aux appâts naturels qui
les ramassent sous les pierres et tous supports immergés ; ce sont les porte-bois, vers d’eau,
casets, portefaix… ces larves vivent à l’état libre ou construisent des étuis avec des matières
minérales végétales, qu’elles trouvent dans le lit de la rivière, elles sont un met très appréciée
des truites qui les chassent et les dévorent souvent avec leurs fourreaux. Il existe une vingtaine

de familles de trichoptères.

 

CYCLE DE VIE cliquer ici
La nature de l’environnement, composition du fonds, des berges, oxygénation, vitesse du courant… sont les critères qui déterminent la présence de telle ou telle espèce. Les Trichoptères adultes, tout comme les éphéméroptères, volent principalement près des rivières dans lesquelles ils sont nés. Les éclosions, qui déclenchent de façon spectaculaire l’activité des truites, sont souvent crépusculaires. On reconnaît facilement les trichoptères, car les insectes, au repos ou sur l’eau, portent leurs ailes repliées sur le corps formant comme un toit à deux pans. Leur vol est saccadé, nerveux, avec les antennes pointées vers l’avant. Il suffit de secouer les branches pour les voir s’envoler et se poser rapidement en peu plus loin. Après le vol nuptial, l’accouplement se poursuit au sol dans la végétation. Après quelques jours, la femelle vient déposer ses œufs dans la rivière. Lors de la ponte, les œufs sont : - soit, fixés sur des supports immergés ; ce sont des pontes cimentés - soit, tombe directement dans l’eau et coulent au fond ; ce sont des pontes gélatineuses. Après quelques jours, les larvules brisent l’enveloppe de l’œuf pour s’échapper et gagner un refuge dans le substrat. Profitons de la nourriture qui couvre le fond ; les larvules vont vite devenir de belles larves. Elles sont classées en deux catégories : - celles qui construisent un abri fixe mobile - celles qui vivent librement dans un élément liquide. Les larves vont rester une dizaine de mois dans l’eau. Pour celles qui possèdent un étui, il va falloir l’agrandir au fur et à mesure de leur croissance. Cet abri protecteur est composé de matières minérales (sable, gravier, débris de coquilles…), soit de matières végétales (débris d’herbe, de brindilles, feuilles…), ou un assemblage des deux. Une fois à maturité, les larves nues et les larves à étuis se cachent pour opérer la nymphose (transformation en nymphe, c’est le stade pupal qui n’exista pas chez les éphéméroptères). La nymphe va subir des transformations avec, l’apparition des ailes, les pattes et les antennes grandissent. La nymphe brise alors sa protection pour tenter de parvenir à la surface. Elle utilise ses pattes frangées comme des rames. Une fois sur la surface, le trichoptère ailé va alors se poser aux alentours pour une ultime métamorphose. C’est un IMAGO capable de se reproduire.

 

LA LARVE La tête de la larve est chitineuse est généralement plus sombre que l’abdomen. L’abdomen est cylindrique chez les larves à étuis est plutôt aplati chez les larves nues.

LA NYMPHE La nymphe possède une petite tête et un abdomen bien dodu. Les ailes formées sont plaquées le long du corps et couvrent la moitié de l’abdomen. De grandes antennes sont couchées sur le corps. Le thorax est velu.

L’IMAGO Le trichoptère possède une petite tête qui possède deux antennes pointées vers l’avant et écartées l’une de l’autre. Le thorax est chitineux, l’abdomen et velu. Quatre ailes repliées en V renversé viennent recouvrir le corps. Elle dépasse l’extrémité abdominale. Le trichoptère ne possède pas de cerques.


 
 
 

 

Superbes Photos D'un Site À Visiter : Photos De tricoptéres.

Retour accueil